liste

Atorrantisme

De l’espagnol atorrantismo, d’étymologie incertaine (voir Oscar Conde, Diccionario etimológico del lunfardo, 2011)

Terme qui aurait été inventé par le docteur Emilio Zuccarini, de Buenos-Aires « El atorrantismo y la solidaridad social », Archivos de criminología, medicina legal y psiquiatría, 1909, n° de mars-avril, pour désigner l'affection psychosociale dont sont atteints certains de ses contemporains urbains.

Pour l’auteur, l’atorrante est un type de vagabond, produit de facteurs psychologiques et sociaux, et spécial au milieu argentin.

Il a pour caractères particuliers d’aimer la vie sédentaire (ce qui peut sembler paradoxal pour un vagabond), d’être un solitaire misanthrope, désenchanté et zoophile [sans doute dans le sens où il préfère la compagnie des animaux à la société des hommes].

Traits que l’on peut retrouver chez certains jeunes clochards français d’aujourd’hui : l'atorrante européen du XIXème siècle est un jeune, pauvre -mais libre- hère, sans abri, en marge de la société, vivant d’expédients et souvent accompagnés de chiens.

Michel Caire, 2014
© Les textes & images publiés sur ce site sont librement téléchargeables pour une consultation à usage privé. Toute autre utilisation nécessite l'autorisation de l'auteur.