liste

Presbyophrénie

du grec presbus, vieux, et phrên, esprit.

Décrite en 1906 par Wernicke comme variété de démence sénile, c'est-à-dire, en termes plus modernes, d'un syndrome d'affaiblissement intellectuel apparaissant dans la sénilité, la presbyophrénie est caractérisée par une désorientation temporo-spatiale avec amnésie de fixation, fabulation et fausses reconnaissances (comme dans la psychose de Korsakov), une aprosexie. L'humeur est parfois euphorique.

La façade est longtemps conservée, comme les automatismes sociaux, ce qui peut donner superficiellement une impression d'intégrité des fonctions intellectuelles.

La pathogénie multifactorielle (dégénérative, artériopathique, toxique...) de cette maladie est discutée, quand son existence-même, son individualité n'est pas contestée.

Michel Caire, 2008
© Les textes & images publiés sur ce site sont librement téléchargeables pour une consultation à usage privé. Toute autre utilisation nécessite l'autorisation de l'auteur.