Livre d'Or

pages   1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15  
ajouter un nouveau message
  Martine B , le 05/05/2016 11H06 :
  Très bonne documentation, merci!!
  Michel Caire , le 05/02/2016 10H00 :
  Cher Monsieur, la lecture de votre bel ouvrage est à conseiller à tous ceux qui s'intéressent à l'histoire de Perray-Vaucluse en particulier, et à l'histoire de la psychiatrie en général [j'en avais signalé la parution HPF - Actualités - Vient de paraître - 2009]. On peut lire par ailleurs sur le site un texte sur la 'Colonie de Vaucluse' [Asiles & H.P. - Asiles de la Seine - Vaucluse]. J'y ajouterai sans doute bientôt d'autres pages.
Très cordialement
  Patrick HOTTOT , le 02/02/2016 18H56 :
  Bonjour monsieur, je viens de relire quelques pages du site très intéressant pour moi qui est travaillé 41 ans à Perray Vaucluse, Je ne trouve pas grand chose sur l'établissement.je me permets donc de vous informer que j'ai écrit un livre sur l'histoire de ce site des premiers occupants des terres jusqu'à 2006 en passant par l'achat par le département de la seine en 1863, la construction des bâtiments et les grandes périodes 1870, 1914, 1940, le travail des patients, du cimetière, le tout avec beaucoup de photos anciennes et actuelles. Pour plus amples informations, vous pouvez me joindre par mail : Patrick.hottot@outlook.fr

Merci
  Eduardo Guzman , le 09/08/2015 14H25 :
  Bonjour Michel,
Mes congratulations pour la qualité de vos travaux! Cette semaine on m'a commuiqué le cas d'un malade espagnol résidant à Málaga, ou j'habite (schizofrénie avec des autres complications, aussi sans moyens de vie), 42 ans, dont les soeurs étaient en train de faire les démarches por obtenir une déclaration d'incapacité, qui vient d'apparaitre dans une prison de la Republique Dominicaine après avoir été surpris dans un aéroport dominicain avec quelques kilos d'heroine à destination Moscou. Son sens d'orientation est très bas et il a dû être dirigé de très près pour faire tout ça. En plus, il y avait une caméra cachée dans son bagage pour contrôler la marchandise. Je ne veux pas abuser de votre temps. Je tombe sur votre site à la recherche de doctrine sur la notion de 'démence', conservée jusqu'à nos jours dans la législation pénale dominicaine, heritée du Code de Napoléon. Ma question est de vous demander permission pour faire usage de vos opinions et reférences dans le cadre des démarches juridiques qu'il faut entammer à Santo Domingo pour aider notre ami David. Veuillez répondre à mon email egzegz@yahoo.com. Bien amicalement, Eduardo
  Dubus Zoë , le 01/08/2015 21H48 :
  Bonjour et merci de partager ainsi votre travail de qualité! Je ne parviens pas à vous envoyer de mail, je travaille sur les représentations médicales des femmes morphinomanes de la fin du XIXe siècle et je recherche des informations sur le docteur Georges Pichon, "chef de clinique" à Sainte Anne à partir de 1886. Je ne trouve aucune notice biographique de ce médecin qui a écrit cinq ouvrages traitant de la morphinomanie, il est donc très important pour moi. Il dit dans ses livres que ses malades sont des hommes et des femmes et qu'il a également une clientèle privée or vous notez que les médecins s'occupent soit des femmes soit des hommes et n'ont pas le droit d'avoir de clientèle en dehors de Sainte Anne.
J'aimerai beaucoup avoir de plus amples informations à ce sujet, par exemple, qu'est ce qu'un "chef de clinique" quand dans le règlement on ne parle que de médecins ou d'internes?
Je vous laisse mon adresse mail si vous souhaitez me répondre : ven-di@hotmail.fr

Je vous remercie d'avance et encore une fois un grand merci pour votre travail!
  Dominique , le 26/05/2015 11H43 :
  Merci ! Infiniment merci pour ce travail colossal ici partagé et dont tous, de près ou de loin concernés ou intéressés, nous pouvons tirer profit, enseignement et ... sagesse. Depuis plusieurs jours je suis plongée jusqu'aux oreilles dans mon cours dépistémologie en Psychologie Clinique en vue de mon premier examen de session, lundi prochain. Je voulais mieux connaître Pinel, Esquirol et Kraepelin... J'ai été servie au-delà de mes espérances et j'ai même failli rester scottchée entre vos pages que, faute de temps dans l'immédiat, j'ai donc ajoutées dans mon fichier 'lectures à suivre'. Bien cordialement monsieur Caire. D.
  Noëllie Aulas , le 12/12/2014 18H58 :
  Je profite d'un énième passage sur ce site pour vous en remercier. C'est une mine d'informations formidable ! Merci également pour l'échange que nous avions eu sur l'hôpital de Saint-Rémy ! Vous avez réuni un formidable fond documentaire. Bravo !
  Michel Caire , le 04/12/2014 19H29 :
  Bonjour,
pour que je puisse répondre à votre question, merci de m'envoyer un message par mail, en cliquant sur l'icône représentant un encrier placée sous "L'écaille naviguant"
Dans cette attente, cordialement,
  Geneviève Di Schino , le 03/12/2014 12H45 :
  Bonjour Monsieur,
Dans l'article "3 siècles et demi d'internement", vous rappelez que 167 malades de Maison Blanche ont été transférés à la Salpétrière entre les 5 et 7 septembre 1914. Je recherche des documents sur l'un d'eux, une femme. Où trouver, si elles existent, des Archives de Maison Blanche entre 1910 et l'évacuation? Quelles étaient les procédures pour interner à cette époque? Quels sont les documents que je pourrais trouver? Vers où me tourner? Archives du Tribunal civil ou de la préfecture?
En vous remerciant par avance, je vous prie de croire, Monsieur, en l'expression de ma parfaite considération.
Geneviève Di Schino
  piatzszek , le 09/09/2014 12H11 :
  bonjour docteur,
je suis scénariste de bande dessinée et votre excellent site m'a donné envie de raconter, d'une façon ou d'une autre, l'histoire de l'asile de Prémontré pendant la guerre. Pensez vous qu'il est possible de retrouver le journal écrit par Mlle Marguerite Latombe, lefille du receveur économe Latombe qui a si courageusement dirigé létablissement pendant l'occupation allemande ? merci ! Piatzszek@gmail.com
pages   1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15  

Ajouter votre contribution :

Votre nom