liste

Jean-Etienne Frumance MITIVIÉ
Castres (Tarn) 11 brumaire an V (1er novembre 1796) / Paris 21 janvier 1871

Médecin aliéniste, Directeur de la maison de santé d'Ivry et médecin des hôpitaux de Paris, Chevalier de la Légion d'honneur.

Fils d'un négociant, Jean-Etienne Frumenthal (ou Jean-Etienne Frumance, comme il est inscrit sur sa tombe) fait ses études à Paris, suit l'enseignement de son oncle Esquirol à la Salpêtrière dès 1815 et soutient sa thèse de médecine en 1820.

Il s'associe alors à son oncle rue Buffon, puis fonde avec lui à Ivry en 1824 une succursale de la maison de santé où il déménage ensuite ses malades de Paris.
Il la dirige jusqu'en 1848, et reste y vivre jusqu'à son décès en 1871.

Il fait parallèlement une carrière hospitalière, à partir de sa nomination à l'hospice de la Vieillesse-femmes (la Salpêtrière), service des aliénées, en février 1831, en même temps que deux autres élèves d'Esquirol, Jean-Pierre Falret et Achille Foville.

Mitivié a épousé le 28 avril 1829 à Ivry la fille de l'agronome Achille Rendu, prénommée Angadresme Marie Victoire, dite Victorine. L'aîné de ses trois enfants, Albert, suivra la même voie professionnelle que son père.

Voir notamment : Charles Loiseau - Eloge de Jean Etienne Mitivié, lu dans la séance publique annuelle de la Société médico-psychologique du 18 décembre 1871 [Paris, impr. A. Donnaud], 1872

Bibliographie

Observations et réflexions pour servir à l'histoire de l'hydrocéphale aiguë chez les enfans. Thèse de médecine, Paris, 1820, n°258 (Paris, Didot jeune, 1820; 71 pp.)

(avec François Leuret) De la fréquence du pouls chez les aliénés; considérée dans ses rapports avec les saisons, la température atmosphérique, les phases de la lune, l'âge, etc. Réfutation de l'opinion admise sur le décroissement de la fréquence du pouls chez les vieillards. Note sur la pesanteur spécifique du cerveau des aliénés. Paris, Crochard, 1832; XI-90 pp.


Michel Caire, 2009-2013
© Les textes & images publiés sur ce site sont librement téléchargeables pour une consultation à usage privé. Toute autre utilisation nécessite l'autorisation de l'auteur.