liste

Jean WIER
Grave-sur-Meuse 1515 / Tecklenburg (Westphalie) 24 février 1588

Médecin, philosophe.

Jean Wier, originaire du Brabant, étudie à Bois-le-Duc, Louvain, à partir de 1532 à Bonn en Allemagne puis en France, à Paris avant de faire divers voyages, en particulier en terre d'Islam, où le traitement des fous était alors assez avancé par rapport à bien des pays chrétiens. Il séjourne à Candie (la Crète), exerce à Arnheim (Arnhem, dans la province de Gueldre, Pays-Bas) puis devient médecin du duc de Clèves.

Wier jouera un rôle important dans la lutte contre la chasse aux sorcières, et dans la reconnaissance de l'irresponsabilité de celles des sorcières qui étaient non pas possédées par le diable et/ou hérétiques, mais délirantes (délire de possession) ou mélancoliques.
Ce passage de la notion d'esprit du mal à celle de maladie de l'esprit à la Renaissance est considéré comme une étape essentielle dans la naissance de la psychiatrie occidentale.


En France, plusieurs centres médico-psychologiques (à Suresnes et à Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, à Hautmont dans le Nord) portent aujourd'hui le nom de ce grand médecin humaniste.

Les principales publications de Jean Wier

Ioannis Wieri, De Præstigiis Dæmonum, & Incantationibus ac Veneficiis Libri V. Bâle, 1563

Traduction française par Jacques Grévin : Cinq livres de l’imposture et tromperie des diables, des enchantements & sorcelleries. Paris, 1567



Johann Weyer, Medicarum observationum rararum Liber I. Basel, 1567

Johann Weyer, De ira morbo, eiusdem curatione Philosophica, Medica & Theologica Liber. Basel, 1577

Johann Weyer, De lamiis Liber. Basel, 1577 (Des sorcières)


Michel Caire, 2011
© Les textes & images publiés sur ce site sont librement téléchargeables pour une consultation à usage privé. Toute autre utilisation nécessite l'autorisation de l'auteur.