Quelques chiffres

Nombre de malades présents un jour donné (31 décembre) en établissement spécialisé en France


1818 : 5.153 aliénés (Mémoire d'Esquirol)


1835 : 11.534 aliénés


1851 : 21.353 aliénés


1865 (mai) : 32.000 aliénés, idiots et crétins


1883 : 50.418 aliénés


1906 : 71.427 aliénés


1912 : 77.237 aliénés


1921 : 68.991 aliénés


1928 : 83.563 aliénés


1931 : 90.718 aliénés



1939 : 110.188 malades

1940 : 106.327 malades


1943 : 64.854 malades

1944 : 59.503 malades

1945 : 64.641 malades

1946 : 65.623 malades

1947 : 67.972 malades

1948 : 73.315 malades

1949 : 80.095 malades

1950 : 85.659 malades

1951 : 92.496 malades

1952 : 97.000 malades environ



1964 : 115.926 malades

1965 : 116.638 malades

1966 : 117.760 malades

1968 : 116.338 malades



1976 : 101.400 malades environ


La période où la psychiatrie a le plus concentré de patients dans les structures hospitalières est donc, paradoxalement au premier abord, celle du désaliénisme et de la psychothérapie institutionnelle : près de 60.000 malades de plus en un petit quart de siècle, alors qu'il avait fallu 60 ans pour constater le même accroissement à partir du début des années 1880.
Est-ce pour autant un nouveau grand enfermement ? Il n'est pas inutile de préciser que cette période connaît le premier essor des hospitalisations libres, et donc une diversification de la demande.


Nombre de médecins spécialistes en psychiatrie en France

1880 : 120 aliénistes (tous en hôpital ou en maison de santé, pour 37 millions d'habitants).

1923 : 233 spécialistes (médecins des asiles publics ou privés d'aliénés, des quartiers d'hospices, de l'Infirmerie spéciale de la préfecture de police, de la Maison de Charenton, des maisons de santé privées de médecine mentale, professeurs et agrégés en médecine mentale).

1933 : 209 aliénistes des asiles publics, privés faisant fonction d'asiles publics, de quartiers d'hospices, de l'Etablissement National de Saint-Maurice, et médecins du cadre détachés (huit postes sont alors vacants dans ces établissements).
A ce nombre doit être ajouté celui des médecins spéciaux exerçant à l'Infirmerie près la Préfecture de Police et en maison de santé privée.
Sur ces 209 aliénistes : six femmes, soit moins de 3 %.

1967 : environ 2.000 neuro-psychiatres

1972 : environ 2.000 (sept cents exerçant à temps plein dans le service public et près de mille deux cents dans le secteur privé)

1983 : environ 6.000 psychiatres et neuro-psychiatres

1985 : environ 8.000 : 5147 psychiatres, 2223 neuro-psychiatres et 634 psychiatres ayant l'option infantile (Ordre des Médecins)

2009 : 13.886 psychiatres, libéraux, hospitaliers et autres (au 1er janvier)

Au 1er janvier 2011, 4.673 praticiens hospitaliers en psychiatrie (sur 5.344 postes), dont 51% de femmes

2012 (janvier) : 14.400 psychiatres (tous modes d'exercice confondus)


Nombre d'agents du personnel infirmier et nombre de malades présents
à la date du 15 octobre 1898
dans les quatre établissements du département de la Seine
(service de jour et service de veille)

- Asile Clinique (Sainte-Anne)
74 agents pour 563 malades hommes (59 infirmiers et 15 surveillants et sous-surveillants);
74 agents pour 515 malades femmes (59 infirmières et 15 surveillantes et sous-surveillantes)

- Asile de Vaucluse
36 agents pour 390 malades hommes (26 infirmiers et 10 surveillants et sous-surveillants);
41 agents pour 470 malades femmes (31 infirmières et 10 surveillantes et sous-surveillantes)

- Asile de Ville-Evrard
59 agents pour 605 malades hommes (49 infirmiers et 10 surveillants et sous-surveillants);
43 agents pour 546 malades femmes (35 infirmières et 8 surveillantes et sous-surveillantes)

- Maison de Santé de Ville-Evrard
28 agents pour 94 malades hommes (21 infirmiers et 7 surveillants et sous-surveillants);
30 agents pour 128 malades femmes (23 infirmières et 7 surveillantes et sous-surveillantes)

- Asile de Villejuif
67 agents pour 676 malades hommes (55 infirmiers et 12 surveillants et sous-surveillants);
72 agents pour 764 malades femmes (60 infirmières et 12 surveillantes et sous-surveillantes)


Michel Caire, 2010-2013
© Les textes & images publiés sur ce site sont librement téléchargeables pour une consultation à usage privé.
Toute autre utilisation nécessite l'autorisation de l'auteur.