Un agent hypnogénique original : la main de l'insomniaque


En 1905, le docteur Léon Demonchy fait une communication devant la Société d'hypnologie sur une très originale méthode de provocation du sommeil : le praticien, ainsi que le rapporte le Figaro, rejette les stupéfiants, souvent désastreux, pour recourir à un agent hypnogénique qui n'est autre que la main du malade lui-même.

« La main, en effet, et surtout le creux de la main, abondamment pourvu de vaisseaux sanguins, est une source de chaleur. Pourquoi la radiation qui s'en dégage ne provoquerait-elle point le sommeil, par phénomène de vaso-dilatation, comme un souffle d'air frais réveille le dormeur en état d'hypnose? La méthode est des plus simples :

« Je présente la main, dit-il, légèrement fermée, devant la région oculo-frontale, la ligne médiane de la main devant la ligne médiane de la figure; la main débordant légèrement sur le front, le coupant de la main sur les narines. J'obtiens ainsi une chaleur très appréciable, augmentée encore de celle de la vapeur d'eau dégagée par la respiration du sujet. Celui-ci doit fermer les yeux. »

« Des dames âgées, de tout jeunes enfants et le docteur lui-même éprouvèrent les heureux effets de ce traitement facile et économique, dont le succès définitif ne pourrait inquiéter que les pharmaciens » (Le Progrès Médical, 6 mai 1905)

 

Michel Caire, 2009
© Les textes & images publiés sur ce site sont librement téléchargeables pour une consultation à usage privé. Toute autre utilisation nécessite l'autorisation de l'auteur.