Le Japon
日本


Japonais cités dans
Soigner les fous
Michel Caire, Nouveau Monde, Coll. Histoire des Sciences, 2019


Les contributions des Japonais en matière de thérapeutique neuro-psychiatrique sont sans aucun doute beaucoup plus nombreuses que ce que nous avons relevé dans notre ouvrage : la barrière de la langue est un important handicap, et les travaux français dans ce domaine sont rares.

Masanori Hanaoka 花岡 正憲 20e siècle

Sadao Hirose 廣瀬貞雄 1918-2007

Machiko Kamiyama 上山 真知子 20-21e siècles

Sidamichi Kitabayashi 北林 貞道 1872-1948

Hirotsugu Mukasa ?向笠広次によっ 20e siècle

Mizuho Nakata 中田瑞穂先生 1893-1975

Hirotaro Narabayashi 楢林 博太郎 1922-2001

Hideyo Noguchi 野口 英世 1876-1928

Keiji Sano 佐野 圭二 1920-2011

Haruhiko Takezaki 竹崎 治彦 20e siècle

Goro Yasukoti 五郎安河内 20e siècle

Sur l'histoire de la psychochirurgie au Japon, voir l'article de Jiro Nudeshima et Takaomi Taira, « A brief note on the history of psychosurgery in Japan ». Neurosurgical Focus septembre 2017, vol. 43, 3, E13; 5 p.



Masanori Hanaoka
花岡 正憲
20e siècle

Avec Haruhiko Takezaki, Masanori Hanaoka a conduit dans le Département de psychiatrie et de neurologie de l'hôpital national d'Iwakuni [国立岩国病院精神神経科] une recherche sur l’effet thérapeutique de la carbamazépine [Tégrétol] dans les troubles bipolaires, publiée en 1971 : 躁うつ病および症候性躁-,うつ状態に対するCarbamazepine(Tegretol)の効果 [精神医学 1971, 13, 2; 173-183]

[page 402, chapitre Les anticonvulsivants thymorégulateurs]

haut de chapître

Sadao Hirose
廣瀬貞雄
1918-2007

Hirose, né à Osaka, est un psychiatre ayant exercé à l'Université de Tokyo.

Il a publié en 1958 un article dans la revue japonaise Seishin Shinkeigaku Zasshi [60; 1341–1351] sur les résultats de la lobotomie préfrontale dans la schizophrénie, en 1962 « Psychosurgery 1947-60: evaluation of 450 patients treated by prefrontal lobotomy and a new methof oforbito-ventromedial undercutting » [Proceedings of the Third World Congress of Psychiatry. Toronto, University of Toronto Press, 1962; 138–141] et en 1965 « Orbito-ventromedial undercutting 1957-1963. Follow-up study of 77 cases » dans l'American Journal of Psychiatry [121; 1194–1202].

On a encore de Hirose, sur son sujet de prédilection :
- « Present trends in psychosurgery ». Proceedings of the IV World Congress of Psychiatry (J. J. López Ibor, ed), New York, Excerpta Medical Foundation, 1968; 1156–1166
- « Past and present trends of psychiatric surgery in Japan ». Modern Concepts in Psychiatric Surgery (E.R. Hitchcock, H.T. Ballantine, B.A. Myerson eds), Amsterdam, Elsevier, 1979

[page 266, chapitre La neurochirurgie fonctionnelle]

haut de chapître

Machiko Kamiyama
上山 真知子
20-21e siècles

Kamiyama appartient au Département de l'éducation, des arts et des sciences de l'Université Yamagata. Il fut un partisan, après l'Américain Bernard Rimland et avec Marianne Mousain-Bosc en France du traitement de l'autisme par des "mégadoses" de vitamine B6.

[page 354, chapitre Les viramines B]

haut de chapître

Sidamichi Kitabayashi
北林 貞道
1872-1948

Né le 22 janvier 1872 et décédé le 12 novembre 1948, Kitabayashi [北林] est un neuro-anatomiste japonais et professeur de psychiatrie à l'école de médecine d'Aichi à Nagoya, spécialiste dans le domaine de la suicidologie.

Il a été formé en neuro-anatomie à Zurich par Constantin von Monakow [コンスタンティン フォン モナコフ], avec qui il a publié :
- « Schizophrenie und plexus chorioidei ». Schweizer Archiv für Neurologie und Psychiatry 1919, vol. IV, fasc. 2; 378-392 [résumé in : The Journal of Nervous and Mental Disease 1920, 52, 6; 540]
- « Die plexus choroidei bei organischen Hirnkrankheiten und bei der Schizophrenie ». Schweizer Archiv für Neurologie und Psychiatrie 1920, VII, 1; 1-34 et 2, 232-268, article analysé par Minkowski, de Zurich : « Les plexus choroïdes dans les maladies organiques du cerveau et dans la schizophrénie ». Encéphale 1921, 1; 206–210 [analyse reprise dans : « The Choroid plexuses in organic disease of the brain and in schizophrenia ». The Journal of Nervous and Mental Disease 1922, LVI, 1; 21-26].

[page 244, chapitre La méningite aseptique]

haut de chapître

Hirotsugu Mukasa
向笠広次によっ
20e siècle

Hirotsugu Mukasa -ou Koji Mukaigasa-, de l'Université de Kyushu, est en 1939 avec son collègue Yasukoti l'introducteur au Japon de l'électrochocthérapie (ECT) [電気痙攣療法], inventée l'année précédente en Italie par Ugo Cerletti.

[page 200, chapitre La convulsivothérapie électrique]

haut de chapître

Mizuho Nakata
中田瑞穂先生
1893-1975

Le professeur Mizuho Nakata, considéré comme « le père de la neurochirurgie au Japon », est le fondateur en 1953 du département de neurochirurgie de l'Université de Niigata, premier département indépendant de neurochirurgie au Japon.

[page 251, chapitre Lobotomies et leucotomies]

haut de chapître

Hirotaro Narabayashi
楢林 博太郎
1922-2001

Neuro-chirurgien né à Kobe.

Docteur en médecine de la faculté de Tokyo en 1946, Hirotaro Narabayashi est nommé en 1955 professeur associé du Département de neuropsychiatrie à l'Université Juntendo à Tokyo, et professeur ordinaire en 1964. De 1968 à 1988, il dirige le département de neurologie de la Faculté de médecine de l'Université Juntendo.

Narabayashi est surtout connu pour ses travaux de chirurgie stéréotaxique, en particulier dans le traitement chirurgical de la maladie de Parkinson. En 1949, il construit un appareil stéréotaxique inspiré par celui de Victor Horsley et Robert H. Clarke et effectue en 1951 la première pallidotomie stéréotaxique sur un enfant athétoïde.

En 1957, Narabayashi ouvre une clinique privée spécialisée dans la neurochirurgie stéréotaxique, qui a acquis un renom international.

Parmi ses publications :
- avec T. Nagao, Y. Saito, M. Yoshida, M. Nagahata, « Stereotaxic amygdalotomy for behavior disorders ». Archives of Neurology 1963, 9; 1–16
- « Beginning and development of stereotaxic surgery in Tokyo ». Confinia Neurologica 1975, 37; 364–373

[page 266, chapitre La neurochirurgie fonctionnelle]

haut de chapître

Hideyo Noguchi
野口 英世
[jusqu'en 1898, Seisaku Noguchi 野口 清作]
1876-1928

En 1913, Hideyo Noguchi, médecin du Rockefeller Institute for Medical Research de New-York [il a poursuivi ses recherches aux Etats-Unis à partir de 1900] et Joseph Waldron Moore 1879–1968 du Central Islip State Hospital à Long Island publient un article intitulé « A demonstration of treponema pallidum in the brain in cases of general paralysis » [Journal of experimental medicine et S.D. Biologie, 1er février 1913,17, 2 ; 232–238], qui révèle les résultats de leurs recherches établissant définitivement la présence du tréponème dans le cerveau de malades atteints de Paralysie Générale (méningo-encéphalite syphilitique).

Bien avant la géniale découverte de 1913, les travaux du bactériologiste japonais étaient bien connus des scientifiques et médecins français, bien qu'aucun n'ait été publié dans notre langue, et bénéficiait d'une grande notoriété. L'importante revue parisienne La Presse Médicale lui consacre sa Une le 17 septembre 1913, illustrée d'une photo de Noguchi.

Les recherches du savant ont principalement porté sur diverses pathologies parasitaires, bactériennes et virales. Il fut le premier, en 1911, à inoculer la syphilis à l'animal au moyen de cultures pures de Treponema pallidum et de fragments de pulpe cérébrale de paralytiques généraux. Il étudia également les réactions du LCR au cours de diverses infections (réaction de Noguchi) et mit au point la luetin-reaction dans la syphilis. Il a étudié avec Flexner la poliomyélite, la méningite cérébro-spinale et la fièvre jaune, maladie que l'on sait aujourd'hui virale et dont il crut, à tort donc, avoir trouvé l'agent dans un leptospira.

En son pays élève de Kitasato puis assistant de Flexner à l'Université de Pennsylvanie et de Madsen au Danemark, il est entré à l'Institut Rockefeller en 1904. Il meurt le 21 mai 1928 de la fièvre jaune contractée au cours d'une mission d'études sur la « Côte-d'Or anglaise », à Accra.

Noguchi était membre correspondant de la Société française de pathologie exotique, qui lui rend hommage dans sa séance du 13 juin 1928. On lira également l'article nécrologique élogieux paru dans La Presse médicale n°45, 6 juin 1928, p.717 et une notice signée A. Baudouin dans Paris médical 1928, n°68, partie paramédicale, p.592.

[pages 174 et 179, chapitre La malariathérapie ou impaludation]

haut de chapître

Keiji Sano
佐野 圭二
1920-2011

Neurochirurgien, auteur d'un article consacré à une histoire de la Société de neurochirurgie japonaise [History of the Japan Neurosurgical Society].

Il a publié avec avec Y. Mayanagi, H. Sekino, M. Ogashiwa et B. Ishijima, « Results of stimulation and destruction of the posterior hypothalamus in man ». Journal of neurosurgery 1970, 33 ; 689–707

[page 266, chapitre La neurochirurgie fonctionnelle]

haut de chapître

Haruhiko Takezaki
竹崎 治彦
20e siècle

Haruhiko Takezaki et Masanori Hanaoka appartiennent tous deux au Département de psychiatrie et de neurologie de l'Hôpital national d'Iwakuni [国立岩国病院精神神経科]

[page 402, chapitre Les anticonvulsivants thymorégulateurs]

haut de chapître

Goro Yasukoti
五郎 安河内
20e siècle

Goro G. Yasukoti ou Yasukouchi, de l'Université de Kyushu [九州大] est l'un des premiers médecins extra-européens à avoir employé l'électrochoc, avec un appareil inventé avec son collègue Mukasa [voir Hirotsugu Mukasa]. Dès août 1939, les deux médecins japonais publient leurs premiers résultats chez 18 schizophrènes, dans la revue Fukuoka Acta Medica, 1939, 32, 8; 81-83.

[page 200, chapitre La convulsivothérapie électrique]

haut de chapître


Michel Caire, 2021
© Les textes & images publiés sur ce site sont librement téléchargeables pour une consultation à usage privé.
Toute autre utilisation nécessite l'autorisation de l'auteur.