liste

Augusta Marie KLUMPKE épouse DÉJERINE
San Francisco 15 octobre 1859 / Paris 5 novembre 1927

 


D'origine américaine, Mademoiselle Klumpke s'installe à Paris en 1877 et y entreprend des études de médecine. Elle est la première femme nommée interne titulaire des hôpitaux de Paris au concours 1886, malgré une très large opposition du corps médical (à ce concours se présenta également Blanche Edwards, qui fut nommée interne provisoire).

Étudiante, collaboratrice puis épouse de Jules Déjerine, elle exerce comme lui la neurologie et cosigne plusieurs ouvrages importants sur l'anatomie et la sémiologie des affections du système nerveux, en particulier leur Traité d'anatomie des centres nerveux (1895) et la Séméiologie des affections du système nerveux (1914).

A. Dejerine-Klumpke a laissé son nom à une paralysie radiculaire totale du plexus brachial.

Voir notamment la thèse de doctorat en médecine d'Agnès Debard, Histoire des femmes médecins de l'Antiquité au XIXe siècle . L'accession des pionnières aux concours hospitaliers : Augusta Klumpke, première femme interne des Hôpitaux de Paris (Concours de 1886), Elisabeth Monod, première femme interne des Hôpitaux de Lyon (Concours de 1903). Lyon, 2006 n°103

Michel Caire, 2008
© Les textes & images publiés sur ce site sont librement téléchargeables pour une consultation à usage privé. Toute autre utilisation nécessite l'autorisation de l'auteur.