liste

Louis-Victor MARCÉ
Paris 3 juin 1828 / Paris août 1864

Aliéniste français.

D'une famille d'origine nantaise, Marcé débute ses études médicales à Nantes, où l'un de ses oncles enseigne à l'École de médecine, et les poursuit à Paris où il est reçu au concours de l'internat en 1852.

En 1856, il soutient sa thèse de doctorat (Des kystes spermatiques ou de l'hydrocèle enkystée spermatique) dont le sujet n'annonce pas la voie qu'il allait prendre : la même année, il entre comme médecin-adjoint à la maison de santé Esquirol, à Ivry sur Seine, dirigée par Jules Baillarger et Moreau de Tours.

Puis, en 1860, il est reçu à l'agrégation (Faculté de médecine de Paris), major de la promotion de Charcot, Potain et Vulpian, avec une thèse intitulée Sur les altérations de la sensibilité.
En 1860, par arrêté ministériel du 3 septembre, le docteur Marcé, agrégé de la Faculté, médecin des aliénés de la Seine, devient le responsable médical de la ferme Sainte-Anne. Six mois plus tard, il remplace à Bicêtre Moreau de Tours lui-même nommé à la Salpêtrière.
Son décès prématuré en 1864 interrompt une carrière brève mais brillante.

En 1858, il avait publié un Traité de la folie des femmes enceintes, des nouvelles accouchées et des nourrices, et considérations médico-légales qui se rattachent à ce sujet (Paris, J.-B. Baillière et fils, réédité en 2002 chez L’Harmattan, collection “ Psychanalyse et civilisations ”, avec un avant-propos de Jean-François Allilaire et une introduction d'Abram Cohen).
Les “ Causes de la Folie Puerpérale ” ont été l'objet de son enseignement, très suivi, à l'Ecole Pratique de la Faculté.
Ce travail, “ par le nombre et l'importance des faits qu'il contient, et par les conséquences que l'auteur a déduites de l'observation, a jeté de nouvelles lumières sur un sujet très important de la pathologie mentale ” (Claude Bernard). La folie du pré- ou du post-partum, certes connue depuis Hippocrate, n'avait encore jamais fait l'objet d'une étude spécifique et complète, illustrée de nombreuses observations cliniques.

L'important ouvrage était tombé dans un certain oubli, avant que des psychiatres anglais nomment leur Société de psychiatrie périnatale The Marcé Society. Une branche française de la Marcé Society a été fondée en 1997, la Société Marcé Francophone ou "SMF", association francophone pour l'étude des pathologies psychiatriques puerpérales et périnatales.

Marcé s'est aussi illustré par une communication devant la Société Médico-psychologique le 31 octobre 1859 intitulée : Note sur une forme de délire hypocondriaque consécutive aux dyspepsies et caractérisée principalement par le refus d'aliments, première à mentionner l'anorexie mentale. Le rôle de cet « oublié de l'anorexie » (J. Silverman, 1989) est aujourd'hui reconnu.

Son Traité pratique des maladies mentales (Paris, Baillière, 1862; 670 p.), manuel didactique destiné aux élèves et aux médecins étrangers à la science spéciale qu'est la médecine mentale, traduit l'esprit méthodique de son auteur, et tout à la fois son orientation anatomo-clinique et la fidélité à la nosologie esquirolienne et ses monomanies..

L'année de sa tragique disparition, Marcé publie encore, dans le numéro d'avril des Annales d'Hygiène publique, un article intitulé « De la valeur des écrits des aliénés au point de vue de la sémiologie et de la médecine légale » illustré de deux planches, qui aurait inspiré à Magnan ses recherches sur la cécité verbale.



Le texte d'Antoine Ritti, lu le 24 avril 1882 et publié dans les Annales médico-psychologiques. t. VIII. juillet 1882 - Eloge de L.-V. Marcé (Paris, O. Doin, 1882) est consultable en ligne sur le site de la BIUM.

Sur Marcé, « l'un des aliénistes les plus productifs de sa génération », et certainement l'un des plus brillants, lire l'excellent ouvrage de Jean-Pierre Luauté et Thérèse Lempérière, La vie et l'œuvre pionnière de Louis-Victor Marcé, paru en septembre 2012 aux éditions Glyphe avec une préface de Nine Glangeaud-Freudenthal.

Michel Caire, 2009-2013
© Les textes & images publiés sur ce site sont librement téléchargeables pour une consultation à usage privé. Toute autre utilisation nécessite l'autorisation de l'auteur.