liste

François LEURET
Nancy 10 nivôse an VI (30 décembre 1797) / Nancy 6 janvier 1851

Aliéniste, médecin de l'hospice de Bicêtre (service des aliénés) de 1836 à sa mort, successeur en 1828 d'Étienne Georget à la maison de santé Esquirol rue Buffon et à Ivry, médecin de la maison de santé du Gros Caillou rue Saint-Dominique Saint-Germain (Paris).

Représentant du plus pur courant psychogénétique -par opposition aux théories organogénétiques cérébrales, ces conceptions organicistes défendues par Étienne Georget, Jean-Pierre Falret, Félix Voisin, et plus tard Moreau de Tours-, Leuret adopte très logiquement une méthode thérapeutique inspirée du traitement moral de ses maîtres Pinel et Esquirol, porté à son extrême : pas de consolation, de l'intimidation, pas de bonté ni de douceur, de la rudesse, sans concession, et cette obstination inflexible à guérir l'aliéné, qu'évoquait Pinel lui-même en 1800. Ce qui vaudra à Leuret de violentes critiques, en particulier de la part du docteur Esprit Blanche, directeur de la célèbre maison de santé.

Parmi ses élèves, on peut citer Honoré Aubanel (1811-1863), Théophile Archambault (1806-1863), Armand Semelaigne (1820-1898), Paul Broca (1824-1880), Louis Delasiauve (1804-1893), Maurice Macario (1811-1898), Égiste Lisle qui succède à son maître au Gros-Caillou, Xénophon Rota...


Sur Leuret, lire :

Notice biographique sur la vie et les travaux du docteur Leuret, médecin en chef de l'hospice d'aliénés de Bicêtre
, publiée à Nancy en 1852 par Charles Hequet,

Notice sur François Leuret, médecin en chef à l'hospice de Bicêtre. Paris, J.-B. Baillière, 1851, par Ulysse Trélat, et surtout les excellents articles de :

- Michel Gourévitch, « Eloge de François Leuret ». L'Information Psychiatrique, 44, 9, 1968; 843-854

- David Franck Allen et Jacques Postel, « Des origines françaises de la dissociation à partir des travaux de François Leuret ». Évolution Psychiatrique 2000, 65, 1; 55-66

- Thierry Haustgen, « François Leuret (1797-1851) ». Annales médico-psychologiques, 2006, 164, 9; 789-798

ainsi que les deux thèses qui lui sont consacré :

- Véronique Tran née Kemeny, François Leuret et le traitement "moral" de la folie. Paris V (Cochin Port-Royal), 1971

- Valérie Guillouf, François Leuret (1797-1851) : un mal-aimé de la psychiatrie. Caen, 1995

Bibliographie

Recherches et expériences sur les effets de l'acétate de morphine (avec Deguise fils et Alexis-Casimir Dupuy, professeur à l'École vétérinaire d'Alfort). Paris, Crevot, 1824; 78 p.

Mémoire sur la structure de la membrane interne de l'estomac et des intestins, et description d'un mode d'altération propre à ses villosités. Paris, Nouvelle Bibliothèque médicale, 1825

Recherches physiologiques et chimiques pour servir à l'histoire de la digestion (avec Lassaigne, professeur de chimie à l'École d'Alfort). Paris, 1825; 228 p. (Prix de l'Académie des sciences)

Essai sur l'altération du sang. Thèse de doctorat, Paris, 12 mai 1826

« Recherches et expériences sur l'altération du sang ». Archives générales de médecine, 1826, n°11; pp.98-108

Mémoire sur les affections putrides (avec Hamont). Nouvelle Bibliothèque médicale, 1826, décembre 1827

« Mémoire sur la dothinentérite observée à Nancy au commencement de l'année 1828 ». Archives générales de médecine, 1828, n°18; pp. 161-196

« Paralysie existant du même côté que l'affection du cerveau ». Archives générales de médecine, 1829, n°19; pp. 110-111 (l'article aurait également été publié dans le Journal des progrès, des sciences et institutions médicales, 1828, t. XI)

« Observation du ramollissement du cerveau et d'ossification dans le cœur ». Archives générales de médecine, 1829, n°19; pp. 229-231

« Monomanie érotique méconnue par des personnes étrangères à l'observation des aliénés ». Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1830, série 1, n°3; 198-220

« Accusation de suppression de part » (avec V. Millet et Alex. Giraudet). Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1830, série 1, n°3; 220-224

« Sur un cas d'empoisonnement, chez un homme ivre, par l'acide hydrocyanique ». Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1830, série 1, n°4; 422-430

« Observations de suicide chez les aliénés ». Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1831, série 1, n°5; 225-238

« Mémoire sur l'épidémie, désignée sous le nom de Cholera-Morbus qui a ravagé l'Inde et qui règne dans une partie de l'Europe ». Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1831, série 1, n°6; 313- 437

(avec Frumance Mitivié) De la fréquence du pouls chez les aliénés; considérée dans ses rapports avec les saisons, la température atmosphérique, les phases de la lune, l'âge, etc. Réfutation de l'opinion admise sur le décroissement de la fréquence du pouls chez les vieillards. Note sur la pesanteur spécifique du cerveau des aliénés. Paris, Crochard, 1832. XI-90 pp., 1 tableau dépliant

« Anatomie. Lettre à M. le président de l'académie des sciences sur la structure du cerveau ». Gazette médicale de Paris, 1833, série 2, n°1; 7-8

« Tentative d'homicide commise par un monomaniaque ». Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1833, série 1, n°9; 431-437

« Affaire de monomanie homicide : condamnation ». Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1833, série 1, n°9; 438-463

« Perte des sentimens affectifs; penchant au suicide ». Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1833, série 1, n°9; 464-465

« Médecine légale. Maniaque accusé d'assassinat devant la section criminelle du tribunal de Parme le 21 mai 1831. Réflexion sur les deux faits qui précèdent ». Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1834, série 1, n°12; 134-138

Fragmens psychologiques sur la folie. Paris, Crochard libr.-éd., 1834; 426 p. (Rééd. 2007, Frison-Roche éd., Collection Psychopathologie Fondamentale. Préface Pierre Morel, postface Thierry Trémine; 274 p.)

« Phrénologie. Observation d'un cas de sentiment musical très développé chez une idiote, suivie de quelques remarques sur la phrénologie ». Gazette médicale de Paris, 1835, série 2 n°3; 1-3 (publié par Bourneville, dans son Recueil de mémoires, notes et observations sur l'idiotie, Paris, Lecrosnier et Babé, 1891; 2 t., fig. et pl.)

« Cadavre d'une femme dont la tête a été brûlée. Sang coagulé entre les circonvolutions générales. Suspicion d'homicide. Rapports contradictoires. Condamnation. Observation communiquée par M. Leuret ». Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1835, série 1, n°14; 370-388

« Condamnation à mort d'un aliéné homicide : demande en commutation de peine, formée par le jury » (suivi de) « Consultation délibérée à Paris, sur l'état mental de Pierre Rivière » (signée Esquirol, Orfila, Marc, Pariset, Rostan, Mitivié et Leuret, le 25 décembre 1835). Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1836, série 1, n°15; 128-205

« Notice sur les indigens de la Ville de Paris; suivi d'un rapport sur les améliorations dont est susceptible le service médical des bureaux de bienfaisance, fait au nom d'une commission. Par M. Leuret ». Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1836, série 1 n°15; pp.294-358-

De la prostitution dans la ville de Paris, considérée sous le rapport de l'hygiène publique, de la morale et de l'administration : Ouvrage appuyé de documens statistiques puisés dans les archives de la Préfecture de police de Alexandre-Jean-Baptiste Parent-Duchâtelet. (préface de François Leuret), 1836

« Notice historique sur A. J. B. Parent-Duchâtelet ». Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1836, série 1, n°16; V-XIV

« Statistique des malades indigens. Rapport fait en juillet 1836 à la séance annuelle du bureau de bienfaisance du douzième arrondissement, au nom des médecins de ce bureau, par M. Leuret ». Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1836, série 1, n°16; 404-410

« Sur un nouveau manuel de phrénologie ». Gazette médicale de Paris, 1836; 15-

« Histoire d'une tête phrénologique ». Gazette médicale de Paris, 1836; 335-

« Du traitement des idées ou conceptions délirantes ». Gazette médicale de Paris, 1837, série 2, n°5; 577-581

« Suspicion de folie chez une femme reconnue coupable d'avoir pendant sa grossesse fait des blessures mortelles à deux de ses enfants. Affaire R... ». Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1837, série 1, n°17; 374-400

Notice sur quelques-uns des établissemens de bienfaisance du nord de l'Allemagne et de Saint-Pétersbourg
. Paris, J.B. Baillière, 1838; 63 p. et Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1838, série 1, n°20; 346-402

« Mémoire sur le traitement moral de la folie, lu à l'Académie de médecine le 21 août 1838 ». Bulletin de l'Académie royale de médecine, tome 7 (1838); 552-576

« Mémoire sur l'emploi des douches, et des affusions froides dans le traitement de l'aliénation mentale ». Archives générales de médecine, 1839, n°4; 273-292

Anatomie comparée du système nerveux dans ses rapports avec l'intelligence, atlas de 32 planches. Paris, J.B. Baillière, 1839 (le deuxième volume de ce remarquable ouvrage d'anatomie comparée -de la fourmi à la baleine- sera publié par son co-auteur, (Louis-)Pierre Gratiolet (1815-1865), en 1857) (voir son analyse dans les Archives générales de médecine. 1840, n°9; 232-237)

Du traitement moral de la folie. Paris, J.B. Baillière, 1840; 462 p.

« Visionnaire inculpé de tentative d'homicide » (avec Ollivier). Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1840, série 1 n°23; 448-457

« Sur la nécessité de séquestrer de bonne heure, les aliénés dangereux ». Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1840, série 1 n°24; 360-371

« Observations médico-légales sur l'ivrognerie et la méchanceté, considérées dans leurs rapports avec la folie ». Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1840, série 1 n°24; 372-401

« Rapport sur un cas de bigamie » (avec M. Esquirol). Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1840, série 1 n°24; 402-406

« Leçons cliniques sur les maladies mentales ». Gazette des hôpitaux, 1840, T.2; 233-254 et 269-295

« Discours prononcé sur la tombe de M. Esquirol, le 14 décembre 1840 ». Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1841, série 1 n°25; 5-10

« Mémoire sur la révulsion morale dans le traitement de la folie, lu à l'Académie de médecine le 2 février 1841 ». Bulletin de l'Académie royale de médecine, tome 9 (1841), p. 655-671

« Mémoire sur la révulsion morale dans le traitement de la folie, par F. Leuret,... précédé du Rapport fait à l'Académie royale de médecine, le 1er juin 1841, par MM. Louis, Pariset et Double ». Paris, J.B. Baillière, 1841; 33 p.

« Rapport judiciaire sur un cas de simulation de folie » (avec Ollivier, d'Angers). Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1842, série 1 n°27; 383-397

« Rapport sur un homicide imputable à la jalousie » (avec Ollivier, d'Angers). Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1843, série 1 n°30; 187-192

« Rapport sur un cas de tentative d'homicide commise par un halluciné » (avec Ollivier, d'Angers). Annales d'Hygiène Publique et de Médecine Légale, 1843, série 1 n°30; 417-421

« Recherches sur l'épilepsie ». Archives générales de médecine, 1843, série 4 n°2; 32-50

« Note sur une nouvelle sonde destinée à l'alimentation des aliénés». Gazette médicale de Paris, 1845, série 2 n°13; 540-541

« Note sur une sonde destinée à l'alimentation des aliénés ». Archives générales de médecine, 1845, n°9; 220-222

Des indications à suivre dans le traitement moral de la folie (Mémoire lu à l'Académie royale de médecine, le 2 décembre 1845). Paris, libr. Veuve Le Normant, 1846; 114 p. (rééd. chez l’Harmattan, coll. Psychanalyse et civilisation, 1998, avec préface de Pierre Morel "François Leuret, une victime du traitement moral. Plaidoyer pour un mal aimé")

« Du diagnostic de la paralysie générale des aliénés ». Union médicale, 1847, n°98-99

C'est enfin sans aucun doute sous l'autorité de François Leuret que les « Nouvelles observations sur le traitement moral de la folie. Recueillies à l'hospice de Bicêtre, dans le service de M. Leuret par A. Millet » (Archives générales de médecine. 1840, n°9; 249-264) ont été rédigées et publiées.


Michel Caire, 2010-2012
© Les textes & images publiés sur ce site sont librement téléchargeables pour une consultation à usage privé. Toute autre utilisation nécessite l'autorisation de l'auteur.